Promouvoir et faciliter l'éducation 
et le loisir en plein air. 

À propos

Notre vision

Tout canadien aura accès au plein air pour le loisir et pour l'éducation.

Notre mission

Promouvoir et faciliter l'éducation et le loisir en plein air.

Nos membres

Sont des personnes comme vous: Quiconque partage notre vision, est actif en plein air et/ou qui en a initié d'autres, est invité à nous joindre comme "membre". Vous appuierez ainsi le développement de la pratique d'activités en plein air. 

Sont des organismes comme le votre: Votre organisme peut se joindre à nous, comme 'membre associé' et ainsi nous aider à développer le domaine du plein air. 

Registre des membres Registre des membres associés


Foire aux questions

Qu'est ce que le Conseil canadien de plein air?

Quelle est l'objectif du Conseil canadien de pein air?    

Comment le Conseil canadien de plein air remplit-il sa mission?    

Pourquoi y-a-t’il un besoin pour un organisme tel que le Conseil canadien de plein air?    


Qu'est ce que le Conseil canadien de plein air?

Le Conseil canadien de plein air (CPPA) est une association nationalement incorporée, à but non lucratif, qui appartient à ses membres affiliés. Le CCPA a été fondé pour encourager, promouvoir et faciliter l'éducation et la pratique d'activités en plein air. 


Quelle est l'objectif du Conseil canadien de pein air?  

L'objectif du CCPA est de perpétuer et maintenir la tradition canadienne de vivre des expériences en plein air. Le CCPA veut faire cela en créant des formations qui inculquent des pratiques saines en plein air.  La participation décroissante des Canadiens dans les activités de plen air est une préoccupation puisque:

* L’éducation expérientielle en nature offre des opportunités d’apprentissages uniques.

* La relation avec le monde naturel et la compréhension de notre impact sur celui-ci diminuent.

* Le bas niveau d’activité physique amène à l’absentéisme au travail, à la baisse du taux de productivité et à l'augmentation de      la pression de plus en plus lourde sur le système de santé. 

* Et, l’utilisation de notre réseau de parcs nationaux, ainsi que le soutien et le maintien de notre héritage naturel sont en déclin.


Comment le Conseil Canadien de plein air remplit-il sa mission?

Ce que le Conseil canadien de plein air (CCPA) propose de faire:    

1. Créer un système de certification national pour les leaders en plein air. Ce système aura les caractéristiques suivantes:

i) Ce sera un programme d'apprentissage graduel de niveau débutant jusqu'au niveau expert.

ii) Les certifications individuelles seront combinées à des classifications de terrains/activités, afin de déterminer les capacités nécessaires et une compréhension claire de qui peut être qualifié pour mener une activité donnée.

iii)Les formations seront abordables, accessibles et appropriées. Cela permettra aux individus qui possèdent déjà des compétences considérables, comme les enseignants, d'utiliser leurs compétences existantes dans un environnement extérieur.

iv) Les formations elles-mêmes seront fournies par des instructeurs indépendants. 

v) Il y aura un registre national des membres certifiés. 


2) Développer les ressources de gestion du risque pour les organismes qui cherchent à offrir des expériences éducatives ou récréatives en plein air. Ces ressources seront jumelées aux formations et aux systèmes de classification de terrain/activités de façon à:

i) Réduire la charge administrative sur les fournisseurs et ainsi réduire les coûts.

ii) Permettre une gestion des risques efficace, et ainsi améliorer la confiance des utilisateurs.

iii) Établir des normes claires selon les niveaux acceptables de responsabilité de sécurité.


3) Promouvoir l'éducation des activités de plein air. Cette promotion, fondée sur la recherche, ciblera des approches                     supportant l'intéraction avec le plein air. 


4) Encourager la recherche dans tous les secteurs favorisant la compréhension des enjeux et des opportunités dans le domaine de l'éducation et de la pratique de l'activité en plein air. Le CPPA considère essentiel que toutes ses initiatives soient fondées sur la recherche dans leur motivation, leur conception et leur exécution.

 

Pourquoi y-a-t’il un besoin pour un organisme tel que le Conseil canadien de plein air?

1) Il y a une pénurie d'éducateurs formés et qualifiés pour mener et diriger des activités de plein air de niveau débutant et intermédiaire. Le nombre de ces leaders est en déclin rapide.

2) Il y a des attentes croissantes pour la sécurité des mineurs lors de sortie en plein air. Cependant, il y a peu de normes reconnues qui permettent aux 'gestionnaires des risques' de déterminer si les leaders plein air sont qualifiés. D'un point de vue administratif, des ressources considérables sont gaspillées pour vérifier l'aptitude d'un leader de groupe. De nombreuses activités qui pourraient être offertes en toute sécurité et à moindres coûts, avec une infrastructure bien organisée, ne sont pas considérées en raison des difficultés et des dépenses associées pour assurer une diligence raisonnable. 

3) Les gestionnaires du territoire sont préoccupés par les responsabilités civiles et sont limités dans leur capacité à rendre les terres publiques disponibles pour de nombreux groupes. En l'absence d'une structure organisée, il est très difficile de distinguer entre les pratiques sécuritaires et non sécuritaires, et entre les leader qualifiés et non qualifiés. En l'absence d'un processus simple et rationnel pour aider à distinguer des leaders qualifiés, les règles de sécurité augmentent.

4) Un nombre croissant de parents n'ont pas la capacité d'initier leurs enfants au plein air. Si cette tendance se maintient, l'engament en plain air risque de diminuer considérablement au cours des prochaines décennies. 

5) Le système d'éducation et de nombreux autres organisme communautaires qui, par le passé, fournissaient l'introduction initiale et la formation des jeunes ne le font plus pour de multiples raisons, notamment:

  • De nombreux administrateurs ne savent pas comment offrir une programmation efficace et sécuritaire.
  • La plupart des enseignants d'aujourd'hui n'ont pas reçu les connaissances nécessaires lors de leur formation universitaire. 
  • Beaucoup de 'gestionnaires de risques' ont la fausse perception que le plein air est plus dangereux que les activités sportives. Il existe des preuves solides que les activités bien gérées comme la randonnée et le ski de fond sont beaucoup plus sûres que de nombreux sports scolaires traditionnels.
  • Les formations en plein air disponibles ont tendances à être adaptées à l'industrie du tourisme haut de gamme. Les coûts sont élevés et ne conviennent pas aux besoins des responsables de groupes.
  • Les normes croissantes de la gestion des risques, et l'intensification de la concurrence pour l'accès au territoire crée une restriction progressive de groupes organisés en plein air.
  • Les fournisseurs d'expériences en plein air ont peu de resources financières et sont administrativement surchargées. Ces organismes n'ont souvent pas les ressources pour créer des initiatives pour répondre aux défis énumérés ci-dessus.

   


Le CCPA est fier d'offrir un service de qualité à nos membres francophones. Cependant, l'infrastructure de notre site web est unilingue anglaise. Conséquemment, certaines fonctionnalités du site ne sont offertes qu'en anglais. Veuillez contacter franz.plangger@outdoorcouncil.ca si vous avez besoin d'aide avec les fonctionnalités anglaises.


© Outdoor Council of Canada

Powered by Wild Apricot Membership Software